Le Musée a été contraint de fermer ses portes pour une durée indéterminée. Mais nous avons pensé à vous. Amusez-vous en famille à découvrir les activités proposées par le Musée et testez vos connaissances sur le métier de pompier ! 
Restez connectés, des nouveautés seront mises en ligne au cours des prochaines semaines ! 

Télécharge le modèle du camion,

découpe le et assemble ton propre

camion de pompier !

Découvre deux nouveaux livrets de jeux
à imprimer, offerts par ton Musée

Sauras-tu répondre aux questions du pompier ?

Télécharge le questionnaire pour jouer avec lui en cliquant ICI.

Écris tout ce que tu sais sur les Sapeurs-Pompiers, et nous t’attendons dès la réouverture du Musée pour que tu y découvres tout leur univers et leur histoire passionnante.

 

(Chers parents, en cliquant ICI pour trouverez la correction du questionnaire)

 

 

Chaque semaine, un objet présent dans le Musée des Sapeurs-Pompiers sera mis à l’honneur. Vous pourrez découvrir son histoire, son utilisation ou une anecdocte…. 

Avez-vous déjà remarqué l’objet de la photo ci-dessous ?

La photo représente un jeton d’identité en bronze de 1728 du chef des Gardes Pompes. Ce jeton se transmettait de chef en chef depuis le premier « conservateur des pompes ». Ne possédant pas encore l’uniforme c’était le seul moyen de se faire reconnaitre.

C’est une pièce exceptionnelle et d’une grande rareté que vous pourrez admirer dans une des vitrines du Musée à sa réouverture

Jean-Pierre COLLINET, Président de l’association des Amis du Musée nous raconte :

« A la fin de XIXème siècle, les Sapeurs-Pompiers commencent à mettre en place une organisation sanitaire pour venir en aide aux victimes de blessures ou d’asphyxies lors des incendies. Dans les années 1920, les premiers appareils de respiration artificielle et les inhalateurs d’oxygène apparaissent. Pour emporter tout ce matériel ou pour se rendre rapidement auprès des victimes, des « ambulances » seront construites à partir de véhicules divers. A Rouen et au Havre, les Sapeurs-Pompiers utiliseront des side-cars sanitaires dès 1923 pour venir au secours des asphyxiés et pour les feux de cheminée. »

« La création du corps des Sapeurs-Pompiers de Montville date de 1832. Une souscription en 1834 permet l’achat de la première pompe à bras qui nécessite 32 hommes pour la faire fonctionner et un cheval pour la tirer.

En 1900 l’effectif des sapeurs – pompiers s’élève à 45 hommes. Au fil des années d’autres pompes moins imposantes et plus élaborées seront  achetées par la Ville. »

Extrait du livre « Montville, son histoire » d’Alain Poulin

Au Musée des Sapeurs-Pompiers de France vous pouvez découvrir la motopompe Delahaye qui appartenait aux Sapeurs-Pompiers de Montville. Achetée en 1927 par la commune aidée par une souscription publique, cette motopompe pouvait débiter 20 à 60 m³ à l’heure .

Vous pouvez également admirer une collection de clichés des Sapeurs-Pompiers de Montville.

L’échelle mécanique Delahaye- Magirus, avec ses 30 mètres de hauteur, est certainement l’engin le plus spectaculaire utilisé par les Saupers-Pompiers.

Juste avant le début de la Seconde Guerre Mondiale, le châssis Delahaye avait été livré aux usines Magirus en Allemagne pour y installer la tourelle et le parc échelle. La ville de Rouen a eu d’énormes difficultés à rapatrier l’engin juste avant la déclaration de guerre. On raconte même que les pompiers français sont partis la chercher déguisés en pompiers allemands…mais c’est une autre histoire.

L’échelle Delahaye-Magirus a servi pendant plusieurs décennies à Rouen. À partir de 1977, voyant que l’engin était voué une destruction certaine, quelques passionnés ont décidé de le sauvegarder.

L’échelle est à l’origine de la collection que vous pouvez admirer au Musée des Sapeurs-Pompiers de France.